Les dates clés

La famille Rothschild

A la fin du XVIIIe siècle, Mayer Amschel Rothschild, négociant du ghetto de Francfort, a cinq fils. En 1789, après les avoir initiés à la pratique des affaires, il décide d’envoyer quatre d’entre eux dans quatre grandes capitales européennes de l’époque : Salomon à Vienne, Nathan à Londres, Carl à Naples, James à Paris, le cinquième, Amschel, restant à ses côtés à Francfort. Le mythe Rothschild peut désormais prendre son essor. Famille unie, les frères Rothschild restent en contact permanent et développent, avant l’heure, l’art d’échanger des informations plus vite et mieux que les autres. C’est ce « savoir-communiquer » qui leur permet d’anticiper les profonds bouleversements que l’Europe est en train de vivre  au début du XIXe siècle. Au cours de ce siècle, banquiers de l’Europe napoléonienne puis de l’ère industrielle et bâtisseurs de l’économie moderne, ils parleront, d’égal à égal, avec les gouvernements. En savoir plus sur la famille Rothschild : www.rothschild.info

Rothschild dysnasty

1853 – Le baron Nathaniel

Le baron Nathaniel, l’un des fils du baron Nathan, de la branche anglaise, décide de s’installer à Paris. Il reçoit tous les grands de ce monde et désir servir son propre vin à ses invités. En 1853, il achète aux enchères Château Brane Mouton à Pauillac, en plein cœur du Médoc. Le baron Nathaniel décide de donner son nom à sa nouvelle propriété: Château Mouton Rothschild. Il meurt en 1870. Son fils le baron James puis son petit-fils le baron Henri héritent tour à tour de la propriété, mais l’un et l’autre manifestent peu d’intérêt pour l’art du vin.

Baron Nathaniel

1922 – Le baron Philippe de Rothschild

En 1922, à l’âge de vingt ans, Philippe de Rothschild, le plus jeune fils du Baron Henri et arrière-petit-fils du baron Nathaniel, prend en main les destinées de Mouton. Deux ans plus tard, il impose la mise en bouteilles intégrale au château – alors que le vin était jusque-là livré en barriques aux négociants. En 1924, le baron Philippe confie à Jean Carlu le soin d’illustrer l’étiquette du cru, mais l’initiative, trop précoce, reste sans lendemain. Au cours d’un « règne » long de plus de soixante ans, ses décisions vont modifier en profondeur les habitudes du négoce bordelais, conduire aux sommets l’image du château familial, et accroître considérablement la dimension, voire l’extension géographique de ses activités.

 

Baron Philippe de Rothschild

 

Mouton Cadet Harcourt1930 – Lancement de Mouton Cadet

Dans un souci de maintenir au plus haut la qualité et le prestige de Château Mouton Rothschild, le baron Philippe de Rothschild décide que le vin produit en 1930 ne portera pas l’étiquette du Château. Ce millésime est cependant un vin de bonne qualité et il décide de le commercialiser sous le nom « Mouton Cadet » (le baron Philippe était le cadet de la famille). Il offre ainsi à une petite clientèle parisienne un lot, déclassé mais délicieux, du mythique Château Mouton Rothschild : la popularité est immédiate.


1933 – Acquisition de Château d’Armailhac et de la Société Vinicole de Pauillac

Le baron Philippe devient propriétaire de Château Mouton d’Armailhacq renommé Château d’Armailhac en 1989. Dans la corbeille se trouve aussi une petite société de négoce, la Société Vinicole de Pauillac, promise à un bel avenir sous son nom actuel : Baron Philippe de Rothschild. Celle-ci produit et commercialise notamment Mouton Cadet, aujourd’hui première marque de Bordeaux A.O.C. dans le monde.

société vinicole de Pauillac vignette


 

1970 – Château Clerc Milon

Convaincu par son potentiel, le baron Philippe de Rothschild acquiert un Cru Classé, Château Clerc Milon, situé entre deux prestigieux Premiers Crus : Mouton et Lafite.

Etiquette CM 2012 spécimen


1979 – Opus One Winery 

Dans un élan d’ouverture vers le marché américain, le baron Philippe de Rothschild noue avec Robert Mondavi un partenariat qui aboutit en 1979 à la création d’Opus One, premier grand vin franco-californien, planté, élevé et assemblé dans la tradition bordelaise.

Bouteille et verre de vin

1988 – La baronne Philippine

La baronne Philippine de Rothschild est impliquée dans la société familiale depuis 1981, notamment par sa création de l’exposition itinérante Mouton Rothschild – L’Art et l’Etiquette. En 1988, à la disparition de son père, le baron Philippe, la baronne Philippine de Rothschild, sa fille unique, hérite d’un trésor en partage avec ses trois enfants Camille, Philippe et Julien. Elle poursuit l’œuvre de son père et veille aux destinées de la société qu’elle a considérablement modernisée et développée jusqu’à son décès, le 22 août 2014.

Baroness Philippine de Rothschild

1990 – La société Baron Philippe de Rothschild

La société familiale prend comme dénomination officielle Baron Philippe de Rothschild, après avoir été connue sous ses enseignes commerciales successives : La Bergerie, puis La Baronnie.

la société Baron Philippe de Rothschild

1992 – Baron Philippe de Rothschild France Distribution

Création de Baron Philippe de Rothschild France Distribution (R.F.D.) à Paris, filiale à 100% de la société, qui gère la distribution des vins de la société sur le marché français. Rothschild France Distribution est également distributeur de marques de vins, champagnes et spiritueux d’autres grandes maisons sur le marché français.


1993 – Centre Vinicole Mouton Cadet

Inauguration du Centre Vinicole Mouton Cadet qui abrite, sur un site de 16 hectares à Saint-Laurent Médoc, les activités d’assemblage, d’élevage, de conditionnement et de stockage des vins de Marques de Baron Philippe de Rothschild. Le Centre Vinicole Mouton Cadet réunit dans ses installations ultramodernes : le service achats, la cuverie, les halls de mise en bouteilles et le laboratoire d’œnologie.

Les Châteaux, eux, disposent de leurs propres équipements.

Mouton Cadet Winery - St Laurent Medoc

Almaviva - Bodega HR1997 – Viña Almaviva

Au Chili, associée avec le groupe familial Concha y Toro, la baronne Philippine de Rothschild crée avec succès un grand vin franco-chilien sur un terroir d’exception : Almaviva, qui sera pourvu d’une superbe bodega.

 

– Escudo RojoEscudo Rojo - Chile

Lancement du vin de marque Escudo Rojo. Escudo Rojo est la traduction hispanique de « Rote Schild », qui signifie en allemand « écu rouge », l’emblème historique de la famille Rothschild.


1998 – Domaine de Baronarques

En Languedoc, attentive aux potentialités d’une région si proche mais encore peu connue mondialement, la baronne Philippine de Rothschild acquiert en 1998 le Domaine de Lambert qui deviendra par la suite Domaine de Baronarques. Le domaine produit un grand vin rouge qui reçoit l’appellation A.O.C. Limoux rouge, ainsi qu’un grand vin blanc.

DOMAINE DE BARON’ ARQUES

2000 – Siège de Baron Philippe de Rothschild S.A.

Inauguration de l’actuel siège de la société, le Centre Baron Philippe. D’une architecture moderne et audacieuse, le Centre réunit au cœur de Pauillac les services administratifs et commerciaux de l’entreprise.

Centre Baron Philippe

2003 – Maipo Chile

Inauguration de la bodega Baron Philippe de Rothschild Maipo Chile, filiale à 100 % de la société, qui produit Escudo Rojo et un ensemble de vins chiliens de haute qualité.


2011 – Rénovation de Château Clerc Milon

La baronne Philippine de Rothschild inaugure les nouvelles installations techniques et les espaces de réception de Château Clerc Milon.

Chai de Clerc Milon

16 juin 2013Nouveau cuvier de Mouton Rothschild et salle « l’Art et l’Etiquette »

A l’occasion d’une soirée exceptionnelle, la baronne Philippine de Rothschild inaugure le nouveau cuvier de Château Mouton Rothschild et les nouvelles salles « l’Art et l’Etiquette ».


2013 – Anderra

Lancement de la marque chilienne Anderra, nouvelle gamme de vins de cépages : Cabernet Sauvignon, Carmenère et Sauvignon Blanc.

         – Viña Villavicencio

Afin de sécuriser ses approvisionnements en raisin pour assurer le développement de ses vins de Marques au Chili, Baron Philippe de Rothschild acquiert une propriété  de 960 hectares, Viña Villavicencio.


2014 – La nouvelle génération

Après avoir fait rayonner avec éclat la société familiale et les propriétés, la Baronne Philippine s’éteint en laissant Mouton magnifiquement agrandi et modernisé. Aujourd’hui ses trois enfants, Camille Sereys de Rothschild, Philippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild, devenus copropriétaires du Château, s’attachent à perpétuer la volonté d’excellence portée par leur mère. Unis dans cette même ambition, Camille et Julien collaborent étroitement avec Philippe, président du Conseil de Surveillance de Baron Philippe de Rothschild S.A., laquelle continuer d’assurer avec le succès qu’on sait la gestion de l’illustre Premier Cru.

error: Content is protected !!